25/07 2012

5 astuces pour devenir un traducteur indépendant (encore) plus épanoui.

Travailler en tant que traducteur indépendant peut apparaître comme une activité vraiment attrayante et avantageuse vue de l’extérieur. La possibilité de rester chez soi toute la journée apparaît souvent comme une aubaine pour les personnes travaillant dans un bureau. Il est néanmoins important de noter que l’exercice du métier de travailleur indépendant n’est pas aussi idyllique que la majeure partie de la population le pense.

Certes, cet emploi peut permettre de redresser l’équilibre entre la vie professionnelle et la vie personnelle. Cependant, le travail à domicile n’a pas que des avantages et peut parfois s’avérer stressant et difficile.  Être son propre patron n’est pas une chose aisée.

Être un traducteur indépendant peut avoir ses hauts et ses bas et ainsi il vous faudra savoir comment maîtriser votre santé mentale au cours des périodes difficiles.

Voici quelques conseils pour vous aider à conserver un équilibre dans votre vie professionnelle et à devenir un traducteur indépendant plus épanoui dans l’exercice de votre travail :

 1. Créez-vous un environnement de travail positif et organisé :

Il est très difficile de travailler dans un environnement de travail désordonné et encombré. Ainsi, travailler dans un environnement clair et organisé vous permettra d’y voir plus clair dans votre travail.  De plus, il ne faut pas négliger votre confort car votre bureau est votre endroit de prédilection et se doit d’être agréable. Ainsi, une autre astuce intéressante est celle de l’achat d’une chaise très confortable qui vous permettra de résister aux nombreuses heures où vous serez assis à votre bureau.

Quoiqu’il en soit, posséder un environnement de travail confortable et dégageant des ondes positives est indispensable surtout lorsque son lieu de travail et le même que son lieu d’habitation.

2. Prenez des pauses régulières :

Il est indispensable pour un travailleur indépendant de prendre des pauses régulières afin de ne pas arriver à saturation et d’ainsi risquer de fournir un travail de qualité inférieure.

Dans un rapport  récent, les autorités sanitaires conseillent de prendre une pause de cinq minutes pour toute heure travaillée. Les pauses permettent de stimuler le cerveau et la productivité et d’ainsi recharger vos batteries.

Si vous n’êtes pas un adepte des pauses régulières vous devriez songer à vous y mettre.

3. Sortir, vous aérer l’esprit :

Une  exposition quotidienne au soleil ou à l’air extérieur ne peut être que bénéfique à votre santé mentale ainsi qu’à la qualité de votre travail.

Ainsi,  lors de vos pauses, prenez cinq minutes pour sortir et vous dégourdir les jambes. Vous pouvez sortir pour faire une ballade ou alors pour effectuer quelque chose de trivial comme acheter une bouteille d’eau ou une baguette de pain.

4. Réservez vos vacances en avance :

Avoir un objectif à moyen terme est quelque chose de très important dans la vie en général mais surtout lorsque l’on travaille tout seul toute la journée. Ainsi, avoir un objectif à moyen terme comme réserver vos vacances ou prévoir une sortie entre ami(e )s peut s’avérer être très stimulant et ainsi vous accompagner dans vos périodes plus difficiles. La motivation est ainsi stimulée et peut vous permettre d’achever des travaux plus rapidement que vous auriez pu l’espérer.

5. Pratiquez une activité sportive :

L’exercice d’une activité physique permet de réduire le niveau de stress et d’ainsi libérer l’esprit des pensées négatives qui l’encombrent. Suite à la pratique d’une activité sportive il est plus facile pour l’esprit de se concentrer sur un nouvel objectif. Ainsi, devenir un esprit sain dans un corps sain pourra faciliter l’exercice de votre travail.

Pratiquer une activité sportive vous permet aussi de vous défouler et de ne pas faire face à des problèmes d’immobilité. Cela peut aussi vous permettre de rattraper les écarts alimentaires dus au stress ou au manque de temps.

Ainsi, comme vous le voyez ces quelques conseils sont très simples mais ne sont que très peu souvent mis en pratique par les travailleurs indépendants. Il est indispensable de penser à la façon d’exercer son métier lorsque l’on est un travailleur indépendant et donc ne répondant à aucune hiérarchie directe.

Si vous possédez d’autres astuces que vous utilisez pour rendre votre métier de traducteur indépendant moins stressant à vivre, n’hésitez pas à nous en faire part.