17/05 2012

Le nom du nouveau premier ministre français embarrasse les médias arabophones

En effet, la transcription de son nom en arabe n’est que très peu appropriée à sa fonction et à tout le respect qui lui est dû.

C’est l’une des rares fois où la transcription du nom de famille d’un homme d’Etat pose autant de problèmes.

Ainsi, pour les médias arabophones, toute la journée de mercredi à été consacrée à la recherche d’une transcription respectueuse du nom de famille du nouveau premier ministre.

Mais quel est le problème?

La prononciation française du nom “Ayrault” signifie “pénis” dans le langage familier de nombreux pays du Proche et Moyen-orient.

De ce fait, certains médias ont retranscrit le nom du nous premier ministre en “Aro” alors que d’autres ont ajouté un H aspiré au tout début du nom. Tous les médias ont cependant choisi de prononcer les deux consonnes muettes le L et le T à la fin du nom de famille “Ayrault”.

Enfin, afin de dissiper tout malentendu, le ministère français des Affaires étrangères a transmis à la presse une transcription officielle, retenant l’option de transcrire toutes les lettres de son nom comme si elles se prononçaient, y compris le L et le T.