31/05 2012

Les Chrétiens d’Israël font revivre l’araméen

L’araméen est la langue d’écriture du Talmud mais elle est aussi la langue parlée par les juifs à l’époque du second temple.

Cependant, il ne faut pas oublier que l’araméen est aussi considéré par les chrétiens comme étant la langue parlée par Jésus.

Il y à 2000 ans de ça, l’araméen était la langue dominante dans la région de la Mésopotamie et de l’Israël actuel.

A l’époque, les juifs comme les chrétiens parlaient l’araméen.

Au fil du temps la langue à été délaissée jusqu’à même devenir une langue morte.

Cependant, deux villages chrétiens de Galilée et de Cisjordanie tentent de faire revivre cette langue morte par l’enseignement.

Ainsi, dans les deux villages, les enfants apprennent l’araméen à l’école primaire. Leurs sont enseignées les liturgies en langue araméenne mais pas seulement. En effet, la volonté des communauté chrétienne n’est pas purement religieuse.

Ces communautés chrétiennes souhaitent faire revivre l’araméen en tant que langue vivante et c’est donc pour cela que les enfants apprennent aussi et surtout du vocabulaire courant en araméen.

Ainsi, actuellement 80 enfants apprennent l’araméen pendant deux heures chaque semaine. Ces cours sont subventionnés par le ministère de l’éducation.

On estime aujourd’hui qu’entre 30.000 et 80.000 personnes dans le monde connaissent et parlent l’araméen.

Espérons que les souhaits de faire renaître l’araméen en tant que langue vivante soit exhaussés.