31/01 2014

Les smartphones stimulent le e-commerce en France

L’utilisation des appareils mobiles contribue à l’essor du e-commerce en France

Les professionnels du marketing prennent désormais conscience que les ventes en ligne sont largement soutenues par l’usage des téléphones mobiles en France.

On savait déjà depuis quelques temps que les appareils tels que les smartphones et tablettes généraient un trafic considérable sur le web, mais une étude récente pour l’entreprise Bonial, qui apporte aux consommateurs des informations liées au shopping, montre combien l’usage de ces appareils stimule le e-commerce aujourd’hui.

L’enquête réalisée par l’institut de sondage Ifop auprès d’un échantillon de 1000 personnes en octobre 2013 a permis de constater que 89% des individus interrogés effectuent des achats sur Internet au moins une fois par an.

Fréquence d’achat en ligne des Français en octobre 2013 :

  • 48% : au moins une fois par mois
  • 27% : au moins une fois par an
  • 12% : au moins une fois par semaine
  • 8% : moins d’une fois par an
  • 3% : jamais
  • 2% : quotidiennement

Ceux qui ont un niveau de revenu élevé ou possèdent plusieurs appareils connectés à Internet sont plus souvent amenés à effectuer des achats en ligne.

On constate qu’en moyenne, 62% des répondants effectuent des achats en ligne au moins une fois par mois. En revanche, le chiffre atteint 70% pour ceux qui possèdent un smartphone ou une tablette.

Selon le spécialiste eMarketer, en 2014, près de 50 millions de Français possèderont soit un smartphone, une tablette, ou les deux.

Le bureau d’études ajoute qu’en améliorant et en facilitant l’expérience d’achat des consommateurs, les commerçants en ligne seront récompensés par leur fidélité et le niveau élevé de leurs dépenses. Cela exige toutefois un service complet, proposant un contenu traduit dans un certain nombre de langues, afin de satisfaire les clients étrangers.

Par où commencer ses achats ?

Selon l’étude, près de la moitié (46%) des acheteurs français ont pour premier réflexe de se rendre sur un appareil connecté à Internet au moment de la préparation d’un achat.

Le chiffre est encore plus important pour les achats de produits spécialisés. 65% des interrogés effectuent en premier lieu des recherches en ligne avant l’achat de produits électroniques, 51% pour les articles de sport, et 44% pour les achats de meubles et de décoration.

Google, premier moteur de recherche en France, est touché par cette croissance du e-commerce poussée par l’utilisation des appareils mobiles. Pour 57% des individus interrogés, le premier réflexe est de passer par une application et non un moteur de recherche, quel que soit le type d’achat envisagé.

Des comportements d’achat variés

A chacun selon ses besoins. De plus en plus, les habitudes d’achat se révèlent comme étant très diverses. Plus d’un tiers des utilisateurs d’appareils mobiles recherchent des produits chaque semaine, tandis que 29% déclarent comparer les prix pour différents produits.

Certains utilisateurs de tablettes ou smartphones ont intégré Internet dans de nombreux aspects de leur expérience d’achat, que ce soit pour la comparaison de produits, la recherche d’un magasin à proximité, la consultation des horaires d’ouverture d’un magasin ou encore la lecture d’un catalogue en ligne, le tout au moins une fois par mois.

Malgré ces nouvelles opportunités qu’apportent les appareils mobiles, l’étude révèle une confiance durable des consommateurs auprès des grands détaillants. Plus des trois quarts des consommateurs ont déclaré que s’ils avaient le choix, ils préféreraient effectuer leurs achats chez un détaillant traditionnel disposant de magasins physiques, même en ayant effectué un achat sur le site web de l’entreprise.

Néanmoins, le simple fait de savoir qu’un magasin physique existe peut rassurer les acheteurs, et se traduire ainsi par des achats en ligne.