28/02 2014

LinkedIn lance sa version chinoise

Le réseau social professionnel LinkedIn a lancé une version test de son site en langue chinoise, dans le but de proposer à ses utilisateurs chinois un service davantage localisé.

LinkedIn, dont le siège est situé en Californie, devient ainsi le seul grand site de réseau social américain présent en Chine. Le site sera lancé en chinois simplifié, écriture largement utilisée en Chine continentale.

Le service en ligne propose désormais son service en 22 langues y compris en espagnol, en allemand, en suédois, en portugais ou encore en russe.

La Chine représente le marché de l’Internet le plus important au monde, et LinkedIn a fait des progrès considérables dans le pays, comptant déjà plus de quatre millions d’utilisateurs de la version anglaise en Chine.

Internet en Chine : quelques statistiques

  • Avec 591 millions d’utilisateurs, la Chine compte le plus grand nombre d’internautes au monde
  • Le pays recense près de 460 millions d’utilisateurs de l’Internet mobile
  • Les appareils mobiles (74,5%), les ordinateurs de bureau (70,6%) et les notebooks (45,9%) sont les trois points d’accès à Internet les plus utilisés

(Source : Go-Globe.com)

Cependant, cette initiative qui consiste à proposer du contenu traduit sur un site spécifiquement dédié à la Chine s’inscrit dans un projet de développement encore plus vaste au sein du pays.

En effet, certains spécialistes ont considéré qu’en se pliant à la censure, le développement de LinkedIn dans le pays est une façon de se faire mieux accepter en Chine. Les concurrents de LinkedIn tels que Facebook, Google et Twitter ont pour la plupart été bloqués par le gouvernement, qui a l’habitude de rejeter tout contenu qu’il n’apprécie pas.

La nécessité de traduction

Le réseau social estime que proposer un contenu localisé et traduit lui permettra d’étendre la portée du site en Chine, et espère ainsi attirer pas moins de 140 millions de professionnels chinois.

« Nous savons que beaucoup de professionnels en Chine et dans d’autres régions du monde préfèrent communiquer dans leur langue maternelle, notamment dans un contexte d’affaires. Nous sommes donc ravis de lancer une version bêta de LinkedIn en chinois simplifié » a posté Derek Shen, directeur de LinkedIn pour la Chine, sur son blog.

« Cela permettra de localiser nos services auprès de plus d’utilisateurs en Chine, afin qu’ils puissent également se servir de LinkedIn pour renforcer leur situation professionnelle. Le chinois simplifié est désormais l’une des 22 langues que nous sommes fiers de soutenir à travers le monde. »

L’entreprise a également précisé que le site en langue chinoise intégrerait des fonctionnalités permettant aux utilisateurs locaux de bénéficier d’un service encore meilleur.

Weibo, un service semblable à Twitter et très utilisé en Chine, a été intégré à la plateforme pour permettre aux membres d’importer leurs contacts et de les ajouter à LinkedIn. Les utilisateurs de LinkedIn disposant du service de messagerie mobile WeChat pourront également lier leurs comptes.

Un lancement difficile

Le PDG actuel de LinkedIn Jeff Weiner a reconnu que le développement du réseau social en Chine avait soulevé des « questions délicates », notamment parce qu’une censure du contenu était nécessaire pour pouvoir s’implanter dans le pays.

Toutefois, M. Weiner a affirmé que les restrictions imposées par la Chine sur le contenu ne seraient appliquées que « lorsque cela est strictement nécessaire et dans la limite requise ».

« LinkedIn soutient fermement la liberté d’expression et est en désaccord total avec la censure du gouvernement, » a-t-il déclaré.

« En même temps, nous pensons également que l’absence de LinkedIn en Chine empêcherait les professionnels chinois de se connecter avec d’autres sur une plateforme mondiale, réduisant ainsi la possibilité pour les citoyens chinois d’explorer et de concrétiser les opportunités économiques ainsi que les rêves et les droits qui leurs sont chers », a affirmé Jeff Weiner.

Statistiques sur LinkedIn :

  • 277 millions d’utilisateurs dans plus de 200 pays
  • Les Etats-Unis (90 millions de membres), le Brésil (16 millions) et le Royaume-Uni (13 millions) constituent les trois premiers marchés de LinkedIn
  • Au quatrième trimestre 2013, le mobile représentait 41% du nombre de visiteurs uniques inscrits sur LinkedIn

(Source : LinkedIn)