20/05 2014

Nouvelles Opportunités E-Commerce en Italie

Si le potentiel de croissance de l’e-commerce semble déjà être limité sur certains marchés, d’autres sont en pleine expansion et propulsent le e-commerce vers de nouveaux horizons. En outre, alors que la croissance du commerce en ligne s’essouffle considérablement en France, le marché italien, quant à lui, semble être très prometteur.

Le marché italien

L’e-commerce s’étant développé récemment dans le sud de l’Europe, les opportunités y sont nombreuses. La Grèce, l’Espagne, le Portugal offrent de belles perspectives en ce qui concerne le commerce en ligne, mais l’un des pays les plus prometteurs est l’Italie. En effet, en 2013, l’e-commerce italien a enregistré une croissance de 18 % et s’élève à quelque 11 milliards d’euros. Il arrive 5eme au niveau européen après le Royaume Uni, l’Allemagne et la France et dénombre 14 millions de cyberacheteurs au dernier trimestre de 2013. De plus, les italiens sont hyper-connectés : ils passent entre 4 et 5 heures par jour sur Internet depuis un ordinateur.

Une autre tendance phare du marché italien est la forte progression des sites de couponning tels que Groupon, Jumpin, ou encore Prezzo Felice. Ceux-ci rencontrent un franc succès auprès du public italien, réunissant des millions d’utilisateurs et démontrant leur engouement pour le commerce en ligne.

Par ailleurs, la croissance fulgurante du e-commerce italien est fortement stimulée par le mobile. On note que les achats sur mobile et tablette étaient 255 % plus élevés en 2013 qu’en 2012. Selon une étude We are Social Singapour, 30 % des utilisateurs de Smartphones ont déjà réalisé un achat via leur mobile. Les usages en matière de mobile connaissent donc une forte progression ; le m-commerce est en plein boom.

Nous l’avons compris, avec une telle croissance, le marché du e-commerce italien offre de nombreuses opportunités et ouvre de nouvelles portes aux e-commerçants du monde entier.

Les freins du marché italien

Malgré une croissance fulgurante, le marché italien comporte quelques faiblesses.

Tout d’abord, les modalités particulières de paiement. Les consommateurs italiens se méfient fortement des paiements en ligne et redoutent des failles de sécurité. Le paiement par carte bancaire reste encore limité, ce qui freine l’achat en ligne.

D’autre part, les modalités de livraison et de transport. Là encore, le marché italien possède ses spécificités : l’Italie ne dispose que d’un seul et unique transporteur (Bartolini), limitant ainsi le développement du e-commerce (pénétration et rapidité). Néanmoins, la place de plus en plus importante qu’occupe le commerce en ligne devrait avoir un impact sur le système logistique du pays.

Enfin, une des particularités du marché de l’e-commerce est que l’achat de services sur Internet est beaucoup plus développé que l’achat de biens. Cela est certainement dû au fait que l’offre de biens physiques est encore peu développée (mais déjà en retard sur la demande). Notons également que la montée en puissance du commerce en ligne en Italie s’exprime par un accroissement des ventes en volume, davantage que par la valeur du panier moyen.

Les faiblesses du marché italien montrent, en réalité, que celui-ci est en plein développement et donc très loin d’être saturé ; autant d’opportunités à saisir pour les e-commerçants français. En effet, la France étant proche géographiquement mais aussi culturellement de l’Italie, elle peut se positionner facilement et avec succès sur ce marché en pleine croissance.

Besoins en Traduction

La croissance fulgurante du e-commerce ainsi que l’explosion du m-commerce italien représentent une véritable aubaine pour les e-commerçants en quête de nouveaux marchés. Afin de s’implanter sur ce marché, il est indispensable d’internationaliser son site internet, c’est-à-dire de le localiser pour correspondre aux habitudes en ligne du public italien. Il est indispensable d’adapter son site aux spécificités du marché auquel vous vous adressez : contenu, ergonomie, mots clés (référencement), annonces…  afin de s’assurer une bonne visibilité et présence sur la toile italienne.

Dans le même temps, la forte progression du m-commerce souligne l’importance de la traduction et de la localisation de la version mobile de son site internet tout comme l’adaptation de son application mobile, en italien, afin de maximiser sa visibilité et donc atteindre une large audience.

Enfin, selon une étude Digitas, 47 % des acheteurs admettent que Facebook influence leur décision d’achat. Dans ce contexte, il peut être utile de localiser également ses comptes de réseaux sociaux afin de faire fructifier votre site internet.