22/06 2012

Trois étudiants créent une application traduisant la langue des signes

Trois jeunes étudiants informaticiens à la Haute Ecole de Liège, en Belgique, ont mis au point une application traduisant la langue des signes. Cette application est destinées aux personnes sourdes et aux personnes malentendantes.

Comment l’application fonctionne t-elle ?

Les étudiants ont détourné l’application du capteur de mouvement de la console Kinect habituellement utilisé pour jouer à la console sans utiliser de manette.

Ainsi, le capteur de mouvement déchiffre la langue des signes et la restitue sous forme de lettres sur l’écran.

A partir de ce moment, la communication avec une personne présentant des troubles auditifs ou des troubles du langage devient possible.

Le projet et le résultats sont donc plus qu’ambitieux. En effet, comme le souligne Julien Rousselle, l’un des étudiants prenant part au projet, “la Kinect est, à la base, faite pour les jeux vidéo. Nous on l’utilise pour quelque chose qui n’est vraiment pas ce pour quoi elle est faite. Il a donc fallu rajouter un tas d’éléments non pris en compte à la base”.

Le projet outre son ambition à tout d’abord une visée personnelle. Les étudiants ayant développés ce projet l’ont d’abord fait pour pouvoir communiquer plus facilement avec leurs amis sourds et malentendants.

Pour le moment l’application se présente sous forme de jeu mais comme l’indique Nicolas Bertrand un des étudiant impliqué dans ce projet : “le but c’est de créer une application qui effectuera la traduction en temps réel pour que les malentendants puissent communiquer avec n’importe qui”.

Le projet des trois étudiants va être présenté à l’Imagine Cup, concours international de l’innovation à Sydney, en Australie. Nous leur souhaitant donc bonne chance.