22/09 2013

Une maladresse de traduction conduit Coca-Cola à annuler une campagne

Le groupe Coca-Cola s’est vu contraint d’annuler une campagne de publicité au Canada dont le but était d’associer au hasard des mots choisis en anglais et en français. Cette combinaison bilingue apparaissait à l’intérieur de bouchons de bouteille, jusqu’à ce qu’une femme d’Edmonton découvre sur l’un des produits le texte « You retard », qui signifie en anglais « espèce d’attardé(e) mental(e) ».

Blake Loates a expliqué qu’elle et son mari dinaient dans un restaurant d’Edmonton en début de semaine lorsque son mari découvrit l’insulte sur le haut de sa bouteille de Vitaminwater. Vitaminwater est une marque d’eau vitaminée et filiale privée du groupe Coca-Cola.

Loates a affirmé qu’elle avait d’abord pensé à une farce d’un employé indélicat travaillant à l’usine d’embouteillage. Elle a jugé le texte particulièrement offensif puisqu’elle a une sœur cadette « en retard de développement ».

Shannon Denny, un représentant de la division canadienne de Coca-Cola Refreshments, a déclaré que les consommateurs étaient sensés collectionner les bouchons de bouteille en vue de les utiliser pour associer des mots et créer des phrases drôles. Selon Denny, le problème vient du fait que les mots pour chaque langue avaient été approuvés séparément. Or, en français, le mot « retard » n’est pas une insulte.

Shannon Denny a également confirmé que la société avait reçu une autre plainte de la part d’un consommateur qui s’était retrouvé avec un bouchon mentionnant le mot « douche ». Or, « douche » est une insulte qui veut dire « connard » en langue anglaise.

Le groupe Coca-Cola semble prendre ces incidents très au sérieux. En plus de l’annulation de la campagne, le groupe a annoncé qu’il prévoyait de détruire tous les bouchons fabriqués pour celle-ci. Il ne s’agit pas de la première fois que Coca-Cola lance une campagne comportant de sérieux problèmes de traduction.

Il y a plusieurs décennies, lors de la traduction de son nom en chinois, le groupe avait littéralement traduit Coca-Cola par « kekoukela », qui signifie dans certains dialectes « jument fourrée à la cire » ou encore « mordez le crapaud de cire ». Dans un effort désespéré de changer son nom chinois, Coca-Cola avait alors entrepris des recherches parmi les 40 000 caractères chinois afin de trouver la transcription phonétique « kekoukele », qui veut dire « bonheur dans la bouche » en langue chinoise.

Cet exemple montre que même les erreurs de traduction les plus légères peuvent avoir des conséquences dramatiques sur l’interprétation finale d’un mot ou d’un texte.