Topshop

Comment TranslateMedia a aidé Topshop à réduire durablement ses coûts tout en maintenant la qualité et la cohérence, grâce à la traduction automatique neuronale adaptative.

La situation

Topshop est l'une des principales enseignes de mode au niveau mondial, avec plus de 500 magasins dans 58 pays et une importante présence sur le marché du e-commerce. TranslateMedia travaille avec Topshop depuis plus de 6 ans et fournit des traductions humaines de haute qualité pour ses communications, dossiers, articles de blog et descriptions de produits. Les traductions devaient être de la meilleure qualité possible afin de booster les taux de conversion.

TranslateMedia est devenu un partenaire à part entière de la stratégie agressive d'expansion mondiale de la marque, en fournissant un soutien linguistique et en développant une technologie pour intégrer la plateforme de e-commerce de Topshop à STREAM, la plateforme de gestion des flux de traduction de TranslateMedia.

Cela a permis à Topshop de gagner en efficacité, de réduire les délais de mise sur le marché et de tirer parti des avantages de la mémoire de traduction, ainsi que de la livraison et de la récupération automatisées du contenu localisé.

Avec un catalogue énorme et de nouveaux produits présentés quotidiennement, Topshop a un besoin important et continu de traductions. Grâce aux récentes avancées en matière de traduction automatique neuronale adaptative, TranslateMedia a été en mesure de concevoir et de mettre en œuvre une solution permettant à Topshop de continuer à augmenter la fréquence des mises à jour de produits, tout en maintenant la qualité et la cohérence à un coût bien moindre.

La solution

L'équipe a construit un modèle de traduction automatique neuronal dédié et personnalisé, configuré dans le but précis de traduire les descriptions de produits de Topshop en français et en allemand.

Un très grand ensemble de données de contenu précédemment traduit, révisé et jugé d'excellente qualité a ensuite été utilisé pour constituer un réseau neuronal artificiel, et préparer le système à accepter de nouveaux contenus en langue source et à générer des traductions.

Au fur et à mesure que Topshop produisait du nouveau contenu, celui-ci était traduit par le modèle et le résultat était revu par les mêmes linguistes et réviseurs qui avaient travaillé sur le projet et connaissaient la gamme de produits et le ton de la marque. Les linguistes ont évalué les traductions à l'aide d'une série de critères, notamment la fluidité, l'exactitude, la compréhensibilité, l'exactitude grammaticale et la capacité à reconnaître la terminologie propre à un domaine.

Toute modification apportée aux traductions automatiques par les linguistes était réinjectée dans le système, permettant de créer un cycle continu d'apprentissage et d'amélioration, afin de fournir des traductions de meilleure qualité à chaque itération.

Les résultats

Après quelques mois de tests, de collecte d'informations et de formation complémentaire, le modèle neuronal de traduction automatique a fourni des traductions de descriptions de produits très proches de la traduction humaine en termes de qualité et, après révision, qui étaient impossibles à distinguer de la traduction humaine. Le modèle a ensuite été mis en production et Topshop a connu une transition fluide entre l'ancien et le nouveau processus.

Le modèle de traduction neuronale est désormais utilisé comme outil pour préparer le contenu à éditer et, dans de nombreux cas, les linguistes n'ont plus qu'à lire le contenu pour s'assurer qu'il est exact et qu'il correspond au style et au ton uniques de Topshop, permettant de réduire le temps de traduction de plusieurs heures à quelques minutes dans certains cas.

Vous ne savez pas si la traduction automatique est adaptée à votre contenu ? Nous contacter