13/12 2013

LVMH mise sur le tourisme chinois avec son nouveau magasin

LVMH – Moët Hennessy Louis Vuitton prévoit de rénover son ancien grand magasin situé à Paris, afin d’attirer les touristes en provenance des pays émergeants.

LVMH va ainsi rénover la « vieille » Samaritaine, huit ans après sa fermeture forcée en 2005 pour des raisons de sécurité-incendie. Le coût total des travaux de rénovation est estimé à près de 460 millions d’euros, et la date d’achèvement est prévue pour 2016.

Pierre Raynal, Directeur du département Commerces du cabinet Cushman & Wakefield en France, laisse sous-entendre que ces motivations constituent la voie à suivre pour ce type de commerce, puisque le nombre de touristes chinois qui visitent la France devrait atteindre 8 millions par an d’ici 2020, contre 1 million actuellement.

La Samaritaine abritera le premier hôtel Cheval Blanc cinq étoiles de LVMH dans la capitale. L’hôtel de grand luxe sera situé à côté du premier grand magasin duty-free DFS de LVMH en Europe, qui comptera en grande partie sur les voyageurs chinois soucieux de leur budget, selon des sources proches du projet.

L’ouverture de l’enseigne DFS dans la ville d’origine de LVMH s’inscrit dans une tendance grandissante des grands distributeurs européens qui consiste à cibler les touristes provenant des marchés émergeants ; notamment les visiteurs chinois mais aussi les brésiliens et les russes.

DFS, qui se spécialise dans la vente de prêt-à-porter, d’accessoires et de produits de beauté de marques telles que Chanel, Burberry et la propre marque de LVMH Louis Vuitton, a su tirer profit des flux de touristes chinois.

Jusqu’à présent, les magasins DFS étaient majoritairement situés dans la zone Pacifique, dans des villes telles que Macao, Hong Kong et Singapour. Les magasins les plus proches de l’Europe s’étaient jusque là implantés à Abu Dhabi et dans certains aéroports américains comme le célèbre aéroport international John-F.-Kennedy à New York.

Les dépenses des touristes dans les environs de La Samaritaine sont en hausse. Les touristes représentent désormais 30% des achats effectués le long de la Rue de Rivoli, qui borde un côté de l’immeuble de La Samaritaine, contre 10% il y a cinq ans, selon M. Raynal.

LVMH a pour objectif de capter une partie de la forte affluence des grands magasins bondés tels que les Galeries Lafayette et Printemps. Certaines des marques de luxe exposées en vitrine des grands magasins craignent que les grands détaillants ne soient pas en mesure de fournir le bon type de service ou d’attention aux groupes de touristes.

DFS prévoit de construire des entrées adaptées aux bus touristiques que la majorité des voyageurs chinois utilisent lorsqu’ils visitent l’Europe, de recruter du personnel multilingue et de mettre en place des caisses offrant un service de détaxe. DFS est persuadé que tous ces éléments lui permettront de concurrencer les autres grands magasins parisiens.

« Il est essentiel de favoriser le shopping touristique à Paris, non seulement pour l’industrie du luxe mais aussi pour l’économie française tout entière », affirme M. Raynal.

Quelques 26 000m² d’espace dans le projet de rénovation sont destinés aux commerces et services, selon des documents publics détaillant les plans de LVMH, comprenant deux magasins de taille moyenne et un grand magasin. DFS et Louis Vuitton seront les propriétaires de ces deux magasins de moyenne taille, selon des sources internes.

D’autres plans du projet de rénovation comprennent des espaces commerciaux, de bureaux, résidentiels et hôteliers.